CP – Nouveau monde, vieilles ficelles

Le Président de la République a délibérément choisi de faire sa rentrée politique sur un terrain où l’on ne l’attendait pas, celui qui doit être garant des institutions et le premier porteur des valeurs républicaines. Avec un talent, désormais incontestable, pour susciter la polémique, il a abordé le thème de l’immigration en des termes que ne lui renieraient pas Nicolas Sarkozy et d’autres tenants de la droite dure, tendance ministère de l’identité nationale.

Une fois l’émoi passé, chacun est tenu de s’interroger sur le véritable objectif de ces propos présidentiels. Il ne fait aucun doute qu’ils visent à créer un écran de fumée pour mieux cacher les incohérences et l’inaction gouvernementale.

Comment éviter de parler du mal-être de l’Education nationale ? Comment taire les fermetures des Trésoreries et les suppressions de postes dans la Fonction publique ? Comment occulter les plans sociaux ? Comment minimiser l’injuste réforme des retraites ? Comment cacher l’absence de vision environnementale et d’envie de mener une véritable transition écologique ? Emmanuel Macron a délibérément choisi : utiliser des amalgames, agiter les peurs, caricaturer ceux qui privilégient l’humanisme et la solidarité et opposer les Français les uns aux autres.

En cela, il sait aussi qu’il continue à entretenir le match mortifère qu’il mène avec l’extrême droite espérant ainsi renouveler en 2020, 2021 et 2022 l’illusion des élections européennes. Pourtant, la meilleure des manières de lutter contre l’extrême droite et de convaincre ses électeurs de faire un autre mandat, c’est de conduire une autre politique que celle qui est faite de libéralisme économique, d’exclusion sociale et de déclassement territorial.

Les citoyen-ne-s ne supportent plus les vieilles ficelles et les exclusions. La confiance se regagne en étant utile et clair, en apportant des solutions. Ce sont les bases de l’engagement de la majorité régionale depuis 2016.  En Occitanie, nous assumons nos choix politiques et la place accordée à la solidarité, la transition environnementale, le pouvoir d’achat et la proximité, et ce malgré les contraintes budgétaires imposées par le Gouvernement.

Christian ASSAF

Président du groupe Socialiste, Républicain et Citoyen

 

Photo © LP/Olivier Lejeune

 

 

 

L'actualité

photoformation

Emploi : la Région Occitanie renforce la formation à distance et lance le plan « Me Former plutôt que licencier »

Afin de permettre à tous les demandeurs d’emploi d’Occitanie de continuer à se former malgré les mesures de restriction mises en place pour enrayer l’épidémie de Covid-19, la Région renforce la formation à distance et l’ouvre à d’autres Régions françaises pour qu’elles puissent en faire bénéficier leurs stagiaires. Dans le même temps, la Région Occitanie

Lire +

« La ligne des Causses sera préservée, le fret développé, les emplois assurés, les engagements sont pris »

Les Régions Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes viennent de conclure un accord de financement avec l’Etat afin de garantir la réalisation des travaux sur la ligne des Causses. Le train de l’Aubrac sera préservé sur les voies entre Clermont-Ferrand et Béziers, ont assuré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie et Laurent Wauquiez, président de la Région

Lire +

Priorité à l’emploi et la formation

En moins de neuf mois, nous avons aidé 48.000 entreprises régionales, soit 250.000 salariés, 250.000 emplois maintenus. En 2021, le budget consacré au soutien de cette économie de proximité est en augmentation de 211% par rapport au budget 2020, avec plus de 100 millions d’euros pour les Pass Rebond et Relance.

Lire +