Non au démantèlement d’EDF – Voeu déposé par le Groupe Socialiste Républicain Citoyen

L’avenir d’Électricité de France (EDF) est entaché par le projet « Hercule », issue de négociations pour le moins opaques entre le Gouvernement et la Commission Européenne.

Pour résumer, ce projet prévoit une réorganisation du groupe EDF avec la création d’un « EDF bleu » public, d’un « EDF vert » coté en Bourse, et d’un « EDF Azur », pour les actifs hydroélectriques.

Ce projet est incohérent, dans un contexte international où nous devons faire davantage pour prendre complétement la voie de la transition, tout en préservant notre souveraineté énergétique et industrielle, afin de garantir pour les générations futures une société bas carbone.

Ce projet est incohérent en cette période de crise, EDF montrant toute sa capacité à assurer la continuité de la production et de la fourniture d’électricité à l’ensemble de nos concitoyens, à bas prix.

Alors que le groupe EDF a un rôle central dans la politique énergétique et climatique de la France et de l’Europe, méritant d’être soutenu par l’État afin d’être en mesure de poursuivre sa propre transition vers une énergie toujours plus décarbonée, ce projet va au « mieux » fragilisé le groupe, au « pire » le privatiser.

Une implication similaire de l’État devra intervenir en faveur de la Société Hydro-Electrique du Midi (SHEM), opérateur historique dans notre région, qui ne pourra faire face à une mise en concurrence de ses activités, faisant courir un grand risque sur l’emploi de ses 200 salariés en Occitanie.

La Région Occitanie vise à devenir la première région à énergie positive et s’engage sur un Plan de Transformation et de Développement où les questions d’énergie et d’eau sont essentielles. EDF est plus que jamais un interlocuteur public privilégié de nos politiques.

C’est pourquoi le Conseil Régional d’Occitanie, réuni en séance plénière :

 – exprime son soutien à l’ensemble des salariés du Groupe EDF et de la SHEM en Occitanie ;

– demande au Gouvernement de lui préciser la nature du projet « Hercule » et de lui indiquer l’état des discussions engagées avec la Commission Européenne ;

– demande à Madame la Ministre de la Transition Ecologique d’organiser une réunion en urgence, avec l’Association des Régions de France, afin de présenter officiellement ce projet, ses répercussions sociales et économiques pour les territoires ainsi que ses répercussions en matière de politique énergétique

Christian ASSAF

Président du groupe Socialiste, Républicain et citoyen

L'actualité

Mobilités: la Région accélère

Nous persistons sur les mobilités. Les engagements pris après les États Généraux du Rail en 2016 sont tenus avec la mise en place de la préservation et la re-génération des petites lignes, tarifs plus abordables, création de Pôles d’échanges…

Lire +

Maintien du tarif de la TICPE

Le montant du tarif régional de la TICPE, la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques, sera maintenu en 2019 (0,0073 euros/l pour le super sans plomb et 0,0135 euros/l pour le gazole). Cette part – minuscule – apporte des recettes annuelles à la Région de 60 M€, une somme réinvestie dans les infrastructures de transports collectifs.

Lire +