Fret ferroviaire, train à hydrogène: la Région accélère pour décarboner les transports

Le développement du rail est un atout majeur pour réduire les gaz à effet de serre dans le domaine des transports qui représente à lui seul 39% de l’énergie consommée en Occitanie. Dans le cadre de sa mobilisation pour réduire cette empreinte carbone, la Région mise fortement sur le ferroviaire, qu’il s’agisse des déplacements du quotidien ou du transport de marchandises.

Cette ambition se traduit concrètement dans la stratégie régionale visant à faire de l’Occitanie la 1ère région à énergie positive d’Europe, et dans le Pacte vert adopté fin 2020 afin d’engager le territoire dans un nouveau modèle de développement plus sobre et plus vertueux.

Sur le volet ferroviaire, outre l’adoption d’un Plan Rail de 800 M€ en faveur des lignes de desserte fine du territoire, la Région investit notamment pour l’acquisition de matériels roulants innovants et plus respectueux de l’environnement, ainsi que pour le développement du fret à l’échelle régionale.

Des projets concrets pour un fret ferroviaire durable en Occitanie

Conformément aux priorités fixées dès 2016 lors des Etats Généraux du Rail et de l’Intermodalité, la Région entend créer les conditions d’un véritable report modal de la route vers le rail, pour un transport de marchandises décarboné. Aujourd’hui, elle poursuit cette mobilisation au travers de plusieurs projets concrets pour le développement d’un fret ferroviaire et portuaire durable en Occitanie.

Les ports régionaux de Sète-Frontignan et Port-La-Nouvelle constituent en effet un socle du développement du fret ferroviaire engagé par la Région. Ce sont des lieux de transit de flux massifs de marchandises pour lesquels le mode ferroviaire est particulièrement adapté. En moyenne en 2020, 2 trains par jours partent ou entrent sur le port de Sète-Frontignan et 5 trains par semaine, pour des trafics de céréales et de produits en vrac, à Port-La-Nouvelle.

  • Plateforme intermodale rail/route du port de Sète-Frontignan : en partenariat avec l’Etablissement Public Régional (EPR) Port Sud de France, la Région, propriétaire du port, aménage cette plateforme intermodale rail/route dimensionnée pour recevoir des engins de manutention lourds et de nouvelles voies ferrées aptes au transfert de marchandises sur les trains. Opérationnelle en septembre 2021, elle permettra d’augmenter significativement la part du mode ferroviaire pour les trafics conditionnés en caisses mobiles. A l’horizon 2025, le ferroviaire devrait ainsi représenter jusqu’à 50% de ce type de trafic, soit environ 40 000 caisses mobiles par an et autant de camions en moins sur la route. Le coût total du projet s’élève à 9 M€. La Région a d’ores et déjà mobilisé 5,1 M€ pour la réalisation des aménagements ferroviaires.

 Aujourd’hui, conformément à l’accord de relance signé le 9 janvier 2021, la Région sollicite la participation de l’Etat à hauteur de 425 000 €. L’Etat engagera également 300 000 € auprès de l’EPR, soit un total de 725 000 € dans ce projet de plateforme. 

  • Rénovation des voies ferrées des ports de Port-La-Nouvelle, Sète-Frontigan et de la ligne Colombiers-Maureilhan : le programme pluriannuel de rénovation des voies ferrées, débuté en 2019 et pour lequel la Région a engagé 3,14 M€ sur 2019 et 2020, a déjà permis de sécuriser les accès ferroviaires par la réhabilitation des voies d’accès stratégiques du réseau et le remplacement des appareils de voies (aiguillages) les plus utilisés.

 Désormais, une enveloppe financière complémentaire de 700 000 € est mobilisée par la Région afin de poursuivre la remise à niveau des voies ferrées et de sécuriser les trafics. Pour l’année 2021, il s’agira notamment de rénover une voie ferrée d’environ 1 km intégrée au patrimoine ferroviaire du port de Port-La-Nouvelle depuis le 1er janvier 2021, de procéder à la régénération des voies d’accès au chantier de chargement des vracs solides de Sète, d’engager la sécurisation de plusieurs passages à niveau sur le port de Sète-Frontignan et enfin d’intervenir sur des ouvrages d’art de la ligne locale fret Colombiers-Maureilhan.

 

Train à hydrogène : après avoir obtenu des engagements financiers de l’Etat, la Région acte le financement de 3 rames

La Région Occitanie est engagée dans plusieurs démarches d’innovation en faveur de l’évolution de la motorisation des trains régionaux afin de limiter ou d’éviter le recours au carburant fossile. Au titre de son plan régional Hydrogène Vert, adopté en 2019 et doté de 150 M€, elle s’est ainsi mobilisée pour l’expérimentation du train à hydrogène sur la ligne Montréjeau – Luchon (31).

Aux côtés de 3 Régions partenaires (Bourgogne – Franche-Comté, Auvergne – Rhône-Alpes et Grand Est), l’Occitanie a impulsé le développement du train à hydrogène en France dont l’enveloppe financière totale est estimée à 130 M€ (14 rames). Cette mobilisation collective a permis d’obtenir des engagements financiers de la part de l’Etat qui interviendra à hauteur de 47 M€, dont 10 M€ pour l’Occitanie.

 Aujourd’hui, la Région entérine sa participation, à hauteur de 52 M€ (42 M€ après participation de l’Etat), pour le financement de 3 rames Régiolis bimode électrique (captage du courant électrique sur les sections de voies ferrées électrifiées) / hydrogène (fabrication du courant dans des piles à combustible embarquées) commandées à Alstom, dans la perspective d’une circulation en 2025.

Par ailleurs, parmi les autres innovations conduites en Occitanie, le premier prototype de train hybride (thermique / électrique par caténaire / batteries) circulera en 2022 et le train à batterie rechargeable sera expérimenté en 2023.

L'actualité

photoformation

Emploi : la Région Occitanie renforce la formation à distance et lance le plan « Me Former plutôt que licencier »

Afin de permettre à tous les demandeurs d’emploi d’Occitanie de continuer à se former malgré les mesures de restriction mises en place pour enrayer l’épidémie de Covid-19, la Région renforce la formation à distance et l’ouvre à d’autres Régions françaises pour qu’elles puissent en faire bénéficier leurs stagiaires. Dans le même temps, la Région Occitanie

Lire +

Tout savoir sur la votation citoyenne en Occitanie

A l’initiative de la Région, du 16 octobre au 6 novembre tous les habitants d’Occitanie, âgés de plus de 15 ans, sont appelés à se prononcer sur les différentes propositions et pistes de travail qui ont été débattues, construites, imaginées, formulées … par 100 citoyens !

Lire +

Région à énergie positive : avancement du plan régional pour le développement de l’hydrogène vert

Face à l’urgence climatique, l’hydrogène décarboné, ouvre de nouvelles perspectives pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre, tout en contribuant à développer une nouvelle filière industrielle, compétitive et créatrice d’emplois. C’est pourquoi la Région Occitanie s’est dotée en juin 2019 d’un plan régional pour le développement de l’hydrogène vert. Lors de la

Lire +