Aide exceptionnelle aux étudiant.es en soins infirmiers et Aides-Soignants

Pour l’année 2020-2021, une nouvelle aide exceptionnelle est en place depuis le mois d’octobre dernier et accessible, sans condition de ressource, aux étudiants en soins infirmiers et aux élèves aides-soignants qui se mobilisent sur le front du Covid 19 pendant leurs parcours de formations financés par la Région

Dans un contexte inédit de crise sanitaire, une aide exceptionnelle à destination des étudiant.es en soins infirmiers et des élèves aides-soignants a été mise en place entre le 24 mars et la fin de l’année universitaire 2019-2020.

C’est ainsi 1 700 apprenant.es qui ont pu bénéficier de cette aide exceptionnelle, dont 1 421 en formations d’infirmiers.

Pour l’année 2020-2021, une nouvelle aide exceptionnelle est en place depuis le mois d’octobre dernier et accessible, sans condition de ressource, aux étudiants en soins infirmiers et aux élèves aides-soignants qui se mobilisent sur le front du Covid 19 pendant leurs parcours de formations financés par la Région, en stages conventionnés dans des établissements de santé ou médico-sociaux, publics ou privés. Le montant de l’aide est de 250 € par semaine complète de stage (35h), plafonnée à 1 000 €, correspondant à un maximum de 4 semaines de stages

Des mesures en concertation avec l’ensemble des acteurs universitaires

Fidèle à sa méthode, la Région Occitanie a pris depuis plusieurs mois des mesures volontaristes pour venir en aide aux étudiants en consultant l’ensemble des acteurs concernés, pour être au plus près de leurs attentes et de leurs besoins. Plusieurs temps d’échanges ont ainsi été organisés depuis la rentrée universitaire par la vice-présidente régionale en charge de l’enseignement supérieur Nadia Pellefigue avec le Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires (CROUS), les représentants étudiants (syndicats, associations, étudiants élus dans les conseils d’administration des universités, écoles, etc.), ainsi qu’avec les présidents d’Universités et les directeurs des grandes écoles. Michel Boussaton, élu régional en charge des formations sanitaires et sociales, a également eu des temps d’échanges avec les associations représentatives comme la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (FNESI) et la Fédération Nationale des Étudiants en Kinésithérapie (FNEK).

Parmi les besoins et inquiétudes exprimés lors de ces échanges : fourniture de masques pour la communauté étudiante, équipement en PC et clés 4G, alerte sur la précarité sociale et besoin croissant d’aide alimentaire, crainte d’un accroissement de l’isolement, besoin de renforcement du soutien psychologique.

L'actualité

Accompagnement psychologique des étudiants

Les confinements ont provoqué l’isolement et augmenté les difficultés psychologiques de nombreux jeunes. Alertée par les représentants des étudiants, la Région a travaillé en partenariat avec les Universités et les CROUS pour identifier les actions à renforcer ou à mettre en place, et les soutenir financièrement : renforcement des équipes de psychologues, psychiatres, assistant-e-s social-e-s,

Lire +

CP – Carole Delga : «Non, Beaucaire n’est pas victime de discrimination, oui, je combats les idées d’extrême droite et les combattrai toujours »  

La décision de la Cour d’Appel de Nîmes de me condamner vient contredire le jugement en première instance qui avait déclaré la plainte du maire de Beaucaire « irrecevable », suite à un différend sur le Contrat de ville de 2015, portant sur l’ajout de plusieurs projets, sans concertation avec la Région, pourtant premier financeur.  Je réaffirme

Lire +